Plan des transformations suite à la Reconstruction

Voici le plan de Sotteville-lès-Rouen juste après le seconde guerre mondiale (archives départementales). Il va nous aider à mieux comprendre les modifications réalisées à la Reconstruction, en particulier le déplacement du centre-ville…

Plan Sotteville-lès-Rouen avant-guerre

Sur ce zoom, l’ancien centre-ville est représenté en rouge (très gravement touché par les bombardements, et anéanti par le plus intense dans la nuit du 18 au 19 avril 1944). Les rues supprimées à la Reconstruction sont hachurées en rouge et leurs remplaçantes sont tracées en vert (ainsi que celles qui ont été percées plus récemment). Cliquez pour agrandir.

Plan de Sotteville-lès-Rouen avant-guerre - Ancien centre-ville

On peut observer 2 transformations majeures :
– L’ancien centre-ville (rayé de la carte) n’a pas été reconstruit en tant que tel. Il était composé de la rue de la République, la rue de Paris, et surtout la place de mairie et l’église N.D. de l’Assomption. Les constructions restantes (intactes ou en ruines) dans plusieurs rues sont entièrement démolies pour créer la Zone Verte (ensemble de 7 immeubles et 2 écoles), que nous appelons désormais « Espace Marcel Lods » en hommage à son architecte. Le centre-ville a été déplacé à l’endroit que nous connaissons aujourd’hui (autour de la nouvelle place de l’hôtel de Ville) à l’emplacement de l’ancien parc des Marettes.
– La circulation automobile allant devenir grandissante, la rue Pierre Corneille a été prolongée pour contourner le quartier ancien et dense de la rue de Paris (assez préservé dans sa partie sud). Afin de créer d’autres grands axes traversant la ville, la rue Léon Salva a été prolongée pour rejoindre directement la rue Ledru-Rollin, modifiant sa jonction avec la rue Garibaldi, qui a été déviée elle même pour rejoindre directement la rue Mendès-France.

Légende du plan d’époque :
En rouge : Démolis / En gras : Bâtiments toujours existants

1 – Mairie – Reconstruite sur la nouvelle place de l’hôtel de Ville.
2 – Eglise Notre Dame de l’Assomption – Le clocher, le toit et les voûtes ont été détruits, mais reconstruits.
3 – Bibliothèque – Transférée au sous-sol du nouvel Hôtel de Ville, puis rue des Déportés. A cet emplacement se situe aujourd’hui le pavillon Le Floch de la maison de retraite St Joseph
4 – Ecole libre Jeanne d’Arc (filles)
5 – Ecole Franklin (filles) – Reconstruite en haut de la rue Raspail. A cet emplacement se situent aujourd’hui les salles du Centre Paroissial.
6 – Ecole Raspail (garçons) – Reconstruite en haut de la rue Raspail
7 – Enregistrement et domaines – Transformée en maison des associations
8 – Gendarmerie – Transformée en maison des associations, puis démolie en 2018.
9 – Ecole libre Bayard (garçons)
23 – Eglise réformée évangélique – Reconstruite rue Garibaldi, de nouveau démolie.
24 – Postes, Télégraphes, Téléphones – La poste a été démolie dans les années 70 pour les besoins de la Reconstruction, une fois la nouvelle construite rue des Déportés.
25 – Ecole Michelet (filles) – Reconstruite presque au même endroit.
26 – Contributions Indirectes
27 – Assurances sociales
28 – Ecole maternelle Michelet – Reconstruite presque au même endroit.
29 – Ecole Renan (garçons) – Transformée en école municipale agréée de musique et de danse.

VOIR AUSSI : Tous les sujets sur la Reconstruction

Ecrivez un commentaire ou un témoignage sur ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.