Démolition de l’ancienne gendarmerie rue Victor Hugo

La gendarmerie de la rue Victor Hugo (qui avait été transformée en locaux associatifs ensuite) a été démolie aujourd’hui, 6 novembre 2018.

Démolition de l'ancienne gendarmerie rue Victor Hugo à Sotteville-lès-Rouen

Démolition de l'ancienne gendarmerie rue Victor Hugo à Sotteville-lès-Rouen

Démolition de l'ancienne gendarmerie rue Victor Hugo à Sotteville-lès-Rouen

Démolition de l'ancienne gendarmerie rue Victor Hugo à Sotteville-lès-Rouen

Vous ne vous souvenez plus à quoi elle ressemblait ? Et bien voilà :

Ancienne gendarmerie rue Victor Hugo à Sotteville-lès-RouenIl y avait pourtant un projet immobilier qui conservait la façade comme témoin du passé, mais visiblement abandonné (Sotteville Mag octobre 2013) :

Projet gendarmerie sotteville-lès-rouen (sotteville mag octobre 2013)

8 commentaires

  1. COMMENTAIRES FACEBOOK :

    Janine Holderbaum ► Que de beau souvenir de notre ville de sotteville les Rouen que l on a vécu les immeuble maintenant pousse comme des champignon jai quitter sotteville en 1976 maintenant je suis pres yvetot je reviens de temps en temps a sotteville les Rouen jaimais la place voltaire et le cinema on habitait juste derrière le cinema avec mes parents frères et soeurs tante et mes cousine rue armand barbes j adorait

    Gérald Gouel ► Je crois que c est dans cette rue qu il y avait le bar chez polo de paul Lanoé et de sa charmante femme siège de mon club de foot l US Bertel .j ai passé 10 ans de ma vie dans cette rue et des moments extraordinaires qu on oublie jamais .merci

    Guillaume Delucena ► Un immeuble va pousser malheureusement, c’est bien pour cela que c’est détruit, et en plus il sera pas beau, moderne et sans charme, plans sur places… alors qu’ils auraient pu au moins conserver la façade si belle et historique du lieu

  2. oui c’est toujours dommage de détruire un bâtiment ancien à Sotteville. Les associations l’ ont occupé de nombreuses années mais ont été obligé de le quitter, la charpente du bâtiment était envahi par un champignon la mérule. Dans ce cas pouvez t on conserver la façade ?

  3. Symboliquement, je me réjouis de la disparition d’un outil du pouvoir. Historiquement, cela me ramène à 1966, date à laquelle j’ai fréquenté contre mon gré cet édifice. J’avais 14 ans et avais mis le feu bien involontairement au « champ Bertel », situé à environ 150 mètres de la gendarmerie.
    L’événement avait quelque peu ému le quartier et les railleries allaient bon train. Le problème était surtout là pour mon père; les conséquences financières de cet égarement ayant été, pour autant que je m’en souvienne, tout à fait mineures. Quant aux conséquences judiciaires : aucune, votre serviteur étant mineur à l’époque.

  4. Oui c’est dommage de démolir de vieux bâtiments, mais quand il y a des problèmes sanitaires tels que la mérule et que la réhabilitation en dévient excessivement chère, n’est-ce pas mieux de voir la construction de nouveaux logements plutôt qu’une ruine ?

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s