Les commerces à l’angle de la rue Méridienne, à différentes époques

L’aspect du débouché de la rue Méridienne sur la place Voltaire a considérablement évolué au fil du temps. Les commerces se sont succédé, mais surtout, le gros œuvre a été remanié par deux fois : à la reconstruction d’après-guerre et lors de la construction très récente des nouveaux immeubles.

Nous allons voir cela en deux temps, grâce à des séries de photos prises sous le même angle…

– 1 –

Pour commencer, nous nous situons ici juste à l’entrée de la rue.
Sur cette photo qui date du début du XXè siècle, un café fait l’angle à gauche, puis un grand café lui est accolé. À droite, on voit le café-restaurant de l’Eldorado, qui aura aussi été selon les époques, le logis concierges ou le bâtiment destiné aux associations et au commissariat de police.

Photo ancienne de la rue Méridienne à l'angle de la place Voltaire à Sotteville-lès-Rouen

Cette autre photo noir et blanc date de la Reconstruction. On retrouve les cafés à gauche, mais on observe qu’à droite, c’est une supérette COOP qui est installée dans la construction de 1950, remplaçant ainsi le café-restaurant de l’Eldorado endommagé pendant la seconde guerre mondiale :

Vieille photo de la rue Méridienne à l'angle de la place Voltaire à Sotteville-lès-Rouen - COOP

Pour permettre l’élargissement de la rue Garibaldi (actuelle rue Léon Blum) à la fin des années 50, le café de l’angle a été démoli, comme le montre cette photo de 2015, juste avant une nouvelle démolition :

rue Méridienne à l'angle de la place Voltaire à Sotteville-lès-Rouen, avant les travaux

Sur la photo récente, c’est la résidence George Sand, avec le Carrefour City au rez-de-chaussée, qui a remplacé cet îlot en 2020 :

résidence George Sand, Carrefour City et Spar rue Méridienne à l'angle de la place Voltaire à Sotteville-lès-Rouen

Et puis, comme vous aimez les surprises rephotographiques, voici un montage qui fusionne deux photos d’époques différentes :

Rephotographie (fusion avant/après de 2 photos) de la place Voltaire à l'angle de la rue Méridienne à Sotteville-lès-Rouen

– 2 –

Changeons un peu d’angle maintenant, pour nous focaliser sur les commerces de la rue Méridienne…

Le grand bar est toujours là dans les années 70, renommé « Le Garibaldi ». On voit aussi la mythique librairie avec les lettres rouges « Paris-Normandie », signalant qu’on pouvait acheter ce quotidien local ici. Entre les deux, il y a un petit magasin, que certains d’entre vous ne manqueront pas d’identifier en commentaire !

Place Voltaire à l'angle de la rue Méridienne à Sotteville-lès-Rouen

C’est pendant une quinzaine commerciale dans les années 80, que la façade de la librairie se refaisait une beauté… Juste à sa gauche, on constate que le petit magasin de la photo précédente à été remplacé par « Phildar » :

Anciens commerces de la rue Méridienne à Sotteville-lès-Rouen. Petit train défilé d'une quinzaine commerciale.

On voit sur cette photo de 2014 que c’est la crêperie « Le Métropole » qui avait pris la place du bar. L’« Espace Mercerie » avait pris celle de Phildar, déménagé place de l’Hôtel de Ville. Mais tous ces commerces étaient condamnés :

Place Voltaire à l'angle de la rue Méridienne à Sotteville-lès-Rouen avant la démolition

Sans doute plus pressée de disparaître que les autres bâtiments, la crêperie s’était effondrée d’elle-même en 2016 :

Place Voltaire à l'angle de la rue Méridienne à Sotteville-lès-Rouen : la crêperie s'est effondrée d'elle même avant le début des travaux.

Puis le nouveau complexe immobilier a été construit ici et livré en 2020. Le Carrefour City fait face à l’ancien COOP, devenu SPAR :

Construction terminée Place Voltaire à l'angle de la rue Méridienne à Sotteville-lès-Rouen (Carrefour City et Spar)

VOIR AUSSI : Tous les articles sur la place Voltaire et la rue Méridienne

5 commentaires

  1. Bonjour, encore un grand bravo pour vos réalisations. Je me souviens que la librairie faisait aussi auto école et c’est là que j’ai appris à conduire. Les patrons étaient très sympa.

  2. Merci pour toutes ces belles photos-souvenirs !
    J’ai bien connu la fille des patrons de la Presse, Brigitte, dans les années 60. On a fait toutes nos années de primaire ensemble à l’école Michelet ! Que de souvenirs !

Répondre à DIDIER AERNOUT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.