L’inoubliable quincaillerie « Aux Forges de l’Ouest »

Situé au numéro 215 de la rue de Paris, « Aux Forges de l’Ouest » était un magasin qui semblait indéboulonnable et ce, grâce à son immense réputation. On y trouvait du petit outillage, de la quincaillerie, des tuyaux de poêle, des articles pour la maison et des idées de cadeaux.
Hélas, il a tout de même fermé en 1995, pour devenir une maison d’habitation.

Nous avions déjà rédigé un article sur Les Forges de l’Ouest et cette partie de la rue de Paris mais, en le voyant, Daniel Plaisant, qui a tenu la quincaillerie avec sa femme de 1971 à 1986, nous a instinctivement envoyé des photos de la devanture qu’il a lui-même prises. Mille mercis à lui pour ces trésors !
Les photos qui datent d’avant 1971 lui ont été transmises par son prédécesseur, M. Dumont.
Complétée avec une vue actuelle, cette série de photos nous donne un bel aperçu de l’évolution du magasin et de la rue…

Ancienne carte postale tramway rue de Paris et boutique Aux Forges de l'Ouest à Sotteville-lès-Rouen
Photo ancienne rue de Paris et quincaillerie Aux Forges de l'Ouest à Sotteville-lès-Rouen

Pendant la seconde guerre mondiale, après le terrible bombardement du 19 avril 1944 :

Rue de Paris et magasins la Ruche et Aux Forges de l'Ouest à Sotteville-lès-Rouen, démolition et gravats après le bombardement du 19 avril 1944 pendant la seconde guerre mondiale.

Vers 1960 :

Vitrine de la quincaillerie Aux Forges de l'Ouest à Sotteville-lès-Rouen, dans les années 60

La quincaillerie en 1971 quand M. Plaisant a repris la boutique :

Rue de Paris et magasins la Ruche et Aux Forges de l'Ouest (magasin de Daniel Plaisant) à Sotteville-lès-Rouen, en 1971

En 1973, la vitrine a été refaite :

Devanture moderne du magasin "Aux Forges de l'Ouest" rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen

En 1976, Mme Plaisant à rejoint son mari pour développer considérablement la vente de cadeaux, ce qui a même conduit au doublement de la surface de la boutique l’année suivante.

Rue de Paris, vitrine du magasin Aux Forges de l'Ouest à Sotteville-lès-Rouen (quincaillerie, cadeaux, articles ménagers) © Daniel Plaisant vers 1984

Aujourd’hui, le local commercial est devenu une maison d’habitation :

Rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen en 2022

En fusionnant la première et la dernière photo, on obtient cette « rephotographie » :

Montage rephotographie avant après rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen - Ancienne photo "Aux Forges de l'Ouest"

► VOIR AUSSI : Tous les articles sur la rue de Paris

3 commentaires

    • Super souvenir dans les années 50 / 60.
      On achetait la quantité dont on avait besoin : par exemple 10 clous. Ils étaient pesés sur la Roberval puis enveloppés dans un cornet de papier journal.

Écrivez un commentaire ou un témoignage en réaction à cet article :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.