Une 2CV rue Pierre Corneille, avant son élargissement !

Avoir sa première voiture en 1959 (une 2CV en l’occurrence) c’était un événement ! C’est pour l’immortaliser que cette photo a été prise…

2cv rue Pierre Corneille à Sotteville-lès-Rouen

C’est surtout l’arrière-plan qui va nous intéresser maintenant…

Au loin, la place Voltaire est reconstruite. Elle avait été presque entièrement bombardée pendant la guerre.
Juste de l’autre côté de la rue Pierre Corneille, à l’angle de la rue du Quatre Septembre, des maisons en partie délabrées ne vont pas tarder à être démolies. Derrière, on devine les hauts murs du Cinéma Voltaire tout fraîchement reconstruit (1948).

En se plaçant sous le même angle aujourd’hui, nous avons cette vue : la rue est bien plus large et de nombreuses constructions ont été remplacées, entre autres celles de la première photo que l’immeuble avec l’agence d’aide à la personne au rez-de-chaussée a supplanté. Le cinéma est toujours là lui aussi, mais c’est maintenant « Le Royal de Sotteville », restaurant asiatique qui occupe les murs :

Rue Pierre Corneille, Sotteville-lès-Rouen

En se reculant un peu, on se rend compte qu’à la place de la lignée de maisons de la photo d’époque, ce sont en fait deux immeubles qui ont été construits : celui avec l’agence d’aide à la personne dont nous avons déjà parlé et celui tout récemment rénové, qui abrite la Maison Citoyenne :

Maison Citoyenne rue Pierre Corneille à Sotteville-lès-Rouen

Nous avons déjà parlé de l’immeuble de la Maison Citoyenne lors de sa rénovation, mais à une approximation près : ce n’est en réalité pas à la place des maisons que les immeubles ont été construits, mais dans leurs jardins, à l’arrière de celles-ci. Elles ont ensuite été abattues afin d’élargir la rue, comme beaucoup d’autres l’ont été en cette période de reconstruction de la ville.

L’élargissement de la rue, étape par étape…

Explorons une nouvelle fois le très bon site de l’IGN Remonter le temps, afin d’y dénicher des photos qui nous aideront à mieux comprendre la transformation…

En 1951, les maisons de la première photo sont toujours bien en place, au bord de la route. Le dessin d’une 2CV rouge représente l’emplacement de celle de la photo de 1959, afin de mieux se repérer :

En 1961, les maisons visibles à l’arrière-plan de la photo d’origine sont démolies. L’immeuble de l’actuelle agence d’aide à la personne est construit. Les maisons à l’arrière desquelles sera construit l’immeuble de la Maison Citoyenne sont toujours présentes :

En 1965, les deux nouveaux bâtiments sont terminés. L’emplacement des anciennes maisons est toujours visible, bien matérialisé par un trottoir très large, qui sera bien sûr remodelé plus tard pour élargir la rue :

Une anecdote sur le Cinéma Voltaire pour terminer…

Revenons sur le cinéma dont nous avons parlé plus haut :
Le propriétaire du Voltaire était très pressé de reprendre son activité. Il avait su par la municipalité que la rue serait élargie, mais ils ne connaissaient pas encore la largeur de la nouvelle voie.
Par précaution il a reconstruit son cinéma loin en arrière. C’est pour cette raison qu’il y a un parking devant le restaurant qui l’a remplacé. Sinon il voulait reconstruire le long de la rue comme il était avant guerre.

Cinéma Voltaire / Royal de Sotteville / Sotteville-lès-Rouen

VOIR AUSSI :
Tous les articles sur la rue Pierre Corneille et sur la Reconstruction

5 commentaires

  1. Premier témoignage sur cette étude mais non des moindres. Je me lasse définitivement pas de vos articles.

    Le cinéma Voltaire m’évoque des souvenirs, même si le Sottevillais que j’étais à sa reconstruction, en 1948, n’étais pas encore né. En revanche, quelques 22 ans plus tard, vers 1970, je venais à un bar très proche (aujourd’hui  » le Commerce « ) jouer au billard avec mon père. La salle, très petite (comme le seul billard qu’elle hébergeait) était à l’étage et ses fenêtres donnaient Place Voltaire.

    Rue Quesney, à peu de distance de là, j’allais tous les mercredi soir chez mon professeur de piano, Simone Barrabé dont je salue au passage la mémoire.

  2. J’allais oublier : j’envisage de travailler avec Remonter le temps pour retrouver une trace photographique des 3 et 311 de la rue Pierre Corneille d’avant-guerre. Même chose pour les 86, 271, 277de la rue Victor Hugo.

    Mais si quelqu’un avait des photos par ailleurs (cartes postales anciennes principalement, je pense), je suis très preneur.

  3. J’ai vu mon premier film au cinema voltaire, un bruce Lee, avec mon père, j’avais une quinzaine d année soit fin des années 70, je ne suis pas sottevillais de naissance mais j’y ai passé toute mon adolescence, donc beaucoup de souvenir des années 70/80.
    Un grand bravo à l’auteur des articles

Répondre à fruitdelaverite Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.