Des maisons déplacées, rue de Paris

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et les bombardements, les deux tiers de Sotteville sont démolis. La Reconstruction débute, mais c’est l’ensemble du plan de la ville qui est repensé : parmi les maisons qui ont échappé aux bombardements, certaines gênaient les futurs projets. Deux destins leur était réservés : l’abattage pur et simple ou le déplacement !
C’est ainsi qu’à Sotteville-lès-Rouen, une quinzaine de maisons a été déplacée pour permettre le passage de nouvelles voies ou l’élargissement des grands axes de circulation.
Ces opérations étaient spectaculaires, longues et coûteuses, mais moitié moins onéreuses qu’une expropriation.
Voici donc par exemple le déplacement de deux maisons de la rue de Paris, qui ont été déplacées lors de l’élargissement de celle-ci…

Sur cette photo prise depuis l’avenue du 14 juillet, les maisons jumelées situées au coin de la rue de Paris et de l’avenue du 14 juillet sont encore à leur emplacement d’origine. Elles ont été montées sur des rails grâce à un système de poutrelles et de boggies mis au point par les services des Ponts et Chaussées dirigés par M. Prempain. On voit bien au premier plan les fondations sur lesquelles la maison viendra se poser.
Le chantier a été confié à l’entreprise Morineau et après une préparation de trois mois, la translation a eu lieu le 17 septembre 1954. L’événement était d’ampleur et très médiatisé !

Déplacement des maisons à l'angle rue de Paris et de l'avenue du 14 juillet à Sotteville-lès-Rouen

Ces maisons sont toujours visibles aujourd’hui, sous le même angle :

Maisons à l'angle rue de Paris et de l'avenue du 14 juillet à Sotteville-lès-Rouen

Vues dans l’autre sens, depuis la rue de Paris, on comprend aisément que le recul d’une quinzaine de mètres des maisons jumelées était nécessaire pour pouvoir élargir le rue :

Maisons qui ont été déplacées, rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen

Passons maintenant à une autre maison, à l’angle des rues de Paris et Jacquard. Sur le même principe, elle a aussi été bougée…
On remarquera en arrière-plan les établissements Bertel qui viennent d’être reconstruits. Aujourd’hui, c’est le « lotissement Bertel » qui a été construit sur cette partie de l’usine fermée en 1982 et démolie en 1987.

Maison qui bouge, rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen

Cette maison existe toujours, bien au bord de la rue de Paris. On imagine l’étroitesse que la rue devait avoir avant que la maison soit reculée !

Une maison déplacée, rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen

Sur un autre chantier, voici le détail de la structure de poutres en acier qui supporte les centaines de tonnes de la maison. Sur la droite, on voit les fondations (parfois avec cave) qui accueilleront la maison :

Déplacement d'une maison sur des rails à Sotteville-lès-Rouen

VOIR AUSSI : Tous les articles sur la rue de Paris et sur la Reconstruction

7 commentaires

  1. je recherche des photos de notre maison qui a tait aussi déplacé rue Garibaldi a Sotteville les Rouen si une outlook.fr personne en a me les envoyer part mail a jacki27670 @outlook.fr merci cordialement

  2. Bravo à tout ses personnes qui ont réalisé dur prouesses, pour que les propriétaires puisse gardé leur maison.
    Très beau reportage.

  3. J’ai assisté à un de ces transferts ; c’est un spectacle étonnant quand on a 5 ou 6 ans.
    Il faudra que j’essaie de retrouver cette maison, je crois me souvenir de l’endroit.
    Merci pour cet article

Ecrivez un commentaire ou un témoignage sur ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.