La rue du Cours (place Voltaire)

1 / La rue du Cours marque la limite entre Rouen (à gauche sur cette photo) et Sotteville (à droite). Du fait du changement de commune, la rue au premier plan change aussi de nom : à gauche c’est la rue Sotteville et à droite la place Voltaire.
Environ un siècle sépare ces deux photos, mais les bombardements de la seconde guerre mondiale ont rasé le quartier : même si les maisons aux deux angles semblent identiques au premier abord, on voit bien qu’elles ont été entièrement reconstruites si on observe d’un peu plus près…

Rue du Cours - Sotteville-lès-Rouen

Rue du Cours - Sotteville-lès-Rouen

Rue du Cours avant/après - Sotteville-lès-Rouen

On pourra aussi remarquer que « DÉELLE Boutique », le magasin d’habillement à l’angle gauche (côté Rouen), est actuellement en liquidation pour cessation d’activité, après 25 ans d’existence. Un commerce qui faisait partie du paysage…

Magasin Déelle place Voltaire angle rue du Cours - Sotteville-lès-Rouen

2 / En descendant un peu la rue du Cours, cet ancien groupe industriel bien ravagé par la guerre (photographié par Marcel Lods en 1945 dans la cadre de la Reconstruction) a été transformé en habitations :

Rue du Cours - Sotteville-lès-Rouen

Rue du Cours - Sotteville-lès-Rouen

Et voici le petit plan habituel pour vous aider à vous orienter :

Plan

VOIR AUSSI : Tous les articles sur la place Voltaire

9 commentaires

  1. Avant le magasin Déelle c ‘était les vêtements Bernard Tenue par un monsieur super gentil , on pouvait acheter les Jeans Lee Cooper, et sa femme tenait un autre magasin rue Victor Hugo qui se prénommait le Petit Louvre

  2. Dans cette rue vivaient des familles juives, dont l’une, les Mizrahi, venant de Turquie, a été déportée. Les deux fils ont été cachés, recueillis et élevés par un couple sottevillais M. et Mme Vain qui ont été reconnus Justes parmi les nations. Une plaque inaugurée récemment par Mme le maire commémore ce fait.

      • J’ai l’honneur de connaître José, l’un des fils Mizrahi. Sa reconnaissance est profonde. Merci d’être sensible à cette histoire dont la beauté fait contrepoids à l’horrible tragédie.

      • Merci Nathalie Salmon de vos commentaires très sensibles sur cette famille. Dans cette même rue au milieu du mois de janvier 1943 une famille entière les Kavayéro ont été arrêté par la police française, la même rafle qui a emporté la mère de José Mizrahi, Corinne. Suzanne Kavayéro appelé aussi Suzette n’avait que 6 ans. Ses quatre frères et soeurs ainsi, que les parents et la grand mère ont été déporté.

        José et et Isaac Mizrahi ont joué dans la rue du Cours avec les enfants Kavayéro.

  3. Bonjour Daniel, en effet cette rue a particulièrement été visée lors de la rafle nocturne de janvier 1943. Mes grands-parents qui y vivaient s’étaient réfugiés en zone libre avec leurs enfants dont ma mère ; puis, lorsque la zone libre a été envahie, ils se sont réfugiés dans de petits villages du Gers. L’un de mes grands-oncles qui était resté sur Rouen était heureusement absent lors de la rafle, ce qui l’a sauvé. Mais j’ai entendu parler des pauvres Kavayero toute mon enfance… Lire à ce propos l’étude très poussée de Françoise Bottois : https://www.cercleshoah.org/spip.php?article452
    Et je serai heureuse de lire votre nouveau livre.

      • Nathalie, c’est d’ailleurs Francoise Brottois qui a relu mon article sur la déportation des juifs sur Sotteville.
        Son ouvrage est très documenté, je le recommande à tous les amoureux de l’histoire de Rouen et de ses environs.

        Contrairement a ce que nous écrivions dans les années 90 avec Léon Leroy, comme quoi Sotteville avait été peu touché par ces rafles, c’est plusieurs dizaines de sottevillais qui ont été concerné. Ce sujet est resté trop longtemps ignoré.
        On a peine a imaginer la fuite de famille, comme la votre, semée d’embuches et d’angoisse quotidienne.

        Vous pouvez trouver facilement cet ouvrage « Sotteville La place publique » à la Maison de la presse de Sotteville place de l’hôtel de ville ou à l’Armit!ère de Rouen.

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s