Sortie des ateliers Buddicum et le café de la Gare

À la sortie des ateliers, le propriétaire du « Café de la Gare » était Lamiré comme en témoignent ces photos d’époque. Aujourd’hui, il s’appelle « Le Longchamp ». Un avant/après avait déjà été fait au sujet de ce café.
Quant aux ateliers Buddicum, il n’y a plus guère d’activité… Ils se sont installés ici en décembre 1845, près de la voie ferrée Paris-Rouen (inaugurée en 1843) pour construire des locomotives et des voitures. Les ateliers étaient auparavant situés place des Chartreux à Petit-Quevilly depuis août 1841 mais l’éloignement des voies ferrées était un inconvénient.
En 1856, le réseau ferré puis les ateliers Buddicum en 1860, sont cédés à la Compagnie des Chemins de Fer de l’Ouest, mais on a continué à les appeler « Buddicum ».
Pour pousser l’historique et expliquer les différents noms qui figurent sur les cartes postales, on peut préciser que le 1er janvier 1909, l’État français rachète cette société qui devient Réseau des Chemins de Fer de l’État (ou Ouest-État). Enfin, en 1938 les divers réseaux français sont regroupés sous le sigle SNCF.

Ces deux avant/après mettent en évidence les transformations des lieux :

Sortie des ouvriers de la gare de l'Ouest (ateliers Buddicum) - Sotteville-lès-Rouen

Sortie de l'usine (ateliers Buddicum) et café de la Gare - Sotteville-lès-Rouen

Café le Longchamp rue de Paris et rue de la Gare - Sotteville-lès-Rouen

• • •

Café de la gare - Lamiré -angle rue de Paris et rue de la Gare - Sotteville-lès-Rouen

Café le Longchamp rue de Paris et rue de la Gare - Sotteville-lès-Rouen

Sur ce plan qui date de la fin de la seconde guerre mondiale, on voit les ateliers Buddicum tels qu’ils existaient à cette époque, mais en réalité presque tous ont été bombardés. L’angle de prise de vues des photos est représenté en bleu et en vert la modification majeure dans le quartier : la rue Pierre Corneille a remplacé les rues Fulton et Benjamin Franklin (on en a déjà parlé dans cet autre article).

Et puis tiens, si on faisait une fusion entre les deux époques…

Sortie ateliers SNCF et bar le Longchamp à Sotteville-lès-Rouen

VOIR AUSSI : Tous les articles sur la rue de Paris et la SNCF

5 commentaires

    • L’âge d’or de ce genre de cartes postale se situe à peu près entre 1900 et 1920.
      Pour la première, on sait qu’elle date d’après 1909 puisque qu’on voit inscrit « Chemin de Fer de l’Etat » au dessus de l’entrée.
      Laurent

  1. Bonjour.
    Je ne connais pas l’histoire de ce café, mais juste en voyant ces photos, je me demandais si
    la mention Pernod Fils ne serait pas plutôt une pub géante pour la marque de pastis .

    • Bonne remarque ! Je viens d’effectuer une petite recherche et vous avez raison.
      Puisque c’est « Pernod Fils » qui est inscrit alors qu’on connait cette marque sous le nom de Pernod ou Pernod-Ricard, le terme « Fils » m’a induit en erreur…
      J’ai corrigé l’article.
      Merci !
      Laurent

Répondre à Sotteville au fil du temps Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s