Des stigmates de la reconstruction du clocher encore visibles

Les deux tiers de Sotteville ont été démolis pendant la seconde guerre mondiale, et particulièrement lors du bombardement de la nuit du 18 au 19 avril 1944.
L’ancien centre-ville est rayé de la carte.
Frappé de plein fouet par une bombe, le clocher de l’église Notre-Dame de l’Assomption s’abat à travers le toit et les voûtes :Eglise Notre-Dame de l'Assomption : Clocher décapité lors du bombaredement du 19 avril 1944 - Sotteville-lès-RouenIl a été reconstruit puis inauguré le 9 octobre 1960.
A l’extérieur, on pourrait presque croire que le clocher a toujours été comme cela, mais à l’intérieur la limite entre la partie d’origine (en briques) et celle reconstruite (en béton) est très visible à l’étage des horloges :

Eglise Notre-Dame de l'Assomption : traces de la reconstruction à l'intérieur du clocher - Sotteville-lès-Rouen

VOIR AUSSI : Tous les articles sur l’église Notre-Dame de l’Assomption

Un commentaire

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s