Le Bois de la Garenne, rogné par l’extension de Sembat en 2008

Revenons aujourd’hui sur une transformation plus récente que les habituels avant/après basés sur d’anciennes cartes postales :
Les travaux de restructuration, d’agrandissement et de rénovation du lycée Marcel Sembat ont débuté en 2006. En 2008, c’est l’agrandissement des ateliers qui a commencé. Pour ce faire, c’est sur le Bois de la Garenne que le terrain a été gagné.
Rappelons que le Bois de la Garenne est une infime partie conservée de l’immense domaine boisé des Marettes qui s’étendait à une époque de la rue Garibaldi à l’avenue du 14 juillet. C’est à force de rogner dessus petit à petit qu’il en reste si peu…

1/ Sur ce premier avant/après, on voit les anciens bâtiments, puis les nouveaux aux toits ondulés :

Sotteville-lès-Rouen : Agrandissement et rénovation du Lycée Marcel Sembat par rognage sur les limites du Bois de la Garenne Sotteville-lès-Rouen : Agrandissement et rénovation du Lycée Marcel Sembat par rognage sur les limites du Bois de la Garenne2/ La clôture ayant été repoussée jusqu’au milieu du parc de jeux, celui-ci a été déménagé un peu plus loin (à l’emplacement que nous connaissons aujourd’hui). Quelques arbres ont été plantés, mais sont loin de remplacer les deux très beaux et grands qui trônaient au centre du parc de jeux (on aperçoit leurs branches dans le coin en haut à droite de la photo) :

Sotteville-lès-Rouen : Agrandissement et rénovation du Lycée Marcel Sembat par rognage sur les limites du Bois de la Garenne Sotteville-lès-Rouen : Agrandissement et rénovation du Lycée Marcel Sembat par rognage sur les limites du Bois de la Garenne3/ Sur ces photos, on voit très bien l’emplacement de la future clôture qui allait couper le parc de jeux (tracé rouge et borne à l’angle). Les cinq arbres du premier plan ont été conservés, par contre les deux fameux beaux (un peu masqués par l’alignement des trois de droite) n’y sont plus.
Ne pas trop se fier pour autant à la verdure manquante : la première photo a été prise en juillet, et la récente en janvier. Mieux vaut compter les troncs !

Sotteville-lès-Rouen : Agrandissement et rénovation du Lycée Marcel Sembat par rognage sur les limites du Bois de la Garenne Sotteville-lès-Rouen : Agrandissement et rénovation du Lycée Marcel Sembat par rognage sur les limites du Bois de la Garenne4/ A l’opposé du parc de jeux, le déplacement de la clôture est flagrant ici. Et là, le compte des arbres restants est vite fait :

Sotteville-lès-Rouen : Agrandissement et rénovation du Lycée Marcel Sembat par rognage sur les limites du Bois de la Garenne Sotteville-lès-Rouen : Agrandissement et rénovation du Lycée Marcel Sembat par rognage sur les limites du Bois de la Garenne

VOIR AUSSI : Tous les articles sur le Bois de la Garenne et le Lycée Marcel Sembat

Un commentaire

  1. B‌onjour ! effectivement nous sommes loin du bois en 1917……………ci-joint repro d’une carte écrite par mon Père le 28novembre 1917. cordialement.Daniel CORMIER.

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s