4 commentaires

  1. Et oui, c »était l’époque où la gare de Sotteville-Lès-Rouen était très importante notamment comme gare de triage mais aussi comme gare de voyageurs, d’où la présence de ce genre de commerce.

  2. Fin des années 70, début des années 80, il y avait encore un chef de gare, souvent accompagné d’un jeune en formation.
    Un certain nombres de directs Rouen-Paris (peut-être en provenance du Havre) faisaient en fait Rouen- Sotteville- Paris (St Lazare) . Et en sens inverse aussi.

    Après, je n’ai plus guère fréquenté la gare, mais j’ai su que le chef de gare était remplacé par un distributeur de tickets, et la SNCF a préféré ouvrir une agence commerciale rue Garibladi (désolé 😉 face à la place de l’Hôtel de ville, à proximité de la Chartreuse de Parme. (Petit, j’avais été surpris que Stendhal ait nommé un de ses romans du nom de la pâtisserie de Sotteville)

    Je m’égare (eh ! gare !) encore. Je suis incorrigible !…

  3. Je trouve que l’immeuble situé en bas du pont d’Eauplet (159 rue Vincent Auriol) est un bel hommage au passé ferroviaire de Sotteville avec sa forme empruntée aux locos « nez cassé » du designer Paul Arzens.

Répondre à Benoit Brossard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.