Le Café Lamiré, rue de Paris

Cette photo du Café-Tabac de la Gare, à l’angle de la rue de Paris et de la rue Sevestre, a été prise au début du XXème siècle. À cette époque, c’était la pleine activité des ateliers des Chemins de Fer de l’Ouest-État, dont l’entrée se trouvait presque en face, ce qui lui assurait une clientèle fidèle et abondante. Il ouvrait dés 4h30 du matin. Pas si surprenant car le personnel de l’usine Buddicom faisait les 3 fois 8 heures.
On remarque aussi la voie du tramway au milieu de la rue, qui était encore très étroite…

Bar-Tabac Lamiré rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen

La deuxième photo a été prise en 2020, au même endroit et sous le même angle. Les façades des maisons du côté gauche sont restées pour certaines, d’autres démolies ont été reconstruites, mais dans le même alignement. À droite par contre, plus rien ne subsiste : les constructions épargnées par les bombes (c’est le cas du café Lamiré) ont été rasées pour élargir la rue :

Rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen

Sur cette vue aérienne de 1946, on voit parfaitement les dégâts des bombardements, comme le « trou » dans la rangée de maisons (comblé par l’actuel groupe médical), ou la maison du Dr. Dunoyer, coupée en deux lors du bombardement du 10 mars 1943 (on la voit tout en bas de la photo).
On voit aussi, à l’angle de la rue de Paris et la rue de la Gare, l’autre « Café de la Gare – Lamiré » (actuel Longchamp) dont nous avons déjà parlé ici. Nous savons que deux cafés ont coexisté (ce n’était pas trop pour la quantité de cheminots qui fréquentaient le quartier !).
L’angle de vue des deux premières photos (avant et après) est représenté en bleu :

Photo aérienne quartier de la Gare - Sotteville-lès-Rouen

Sur le plan ci-dessous, on constate que la rue de Paris a été élargie à la Reconstruction. Par transparence, on voit le plan d’avant-guerre et même le bar-tabac Lamiré de la première photo (façade représentée en vert) qui se retrouverait au milieu de la rue actuelle…

Plan du quartier

Habitant le quartier, Laurent Darcy nous fait part de son témoignage :
« Mon grand-père travaillait à la SNCF. Ma grand-mère me disait qu’à la débauche du soir de Buddicum, il faisait les deux cafés situés l’un en face de l’autre (l’actuel Longchamp et Lamiré).
Ma grand-mère habitait impasse Bureau et toute la cité est tombée dans la nuit du 19 avril 44. Ils ont été relogés dans des baraquements en attendant leur maison de la reconstruction rue Delaune.
Pour ma part, j’habite au 456 rue de Paris dans une maison construite en 1965 en lieu et place du jardin du docteur Dunoyer, bombardé 22 ans plus tôt. Ma maison est aussi une reconstruction dommage de guerre. Le même propriétaire de l’époque avait le 454- 456 rue de Paris et le 38 et 40 rue Godefroy de Cavaignac, même architecture mais de plein pied. Il les a toutes revendues neuves et lui a habité au 40 rue Cavaignac jusqu à sa mort.
»

Pour terminer, voici le traditionnel montage avec les deux photos prises sous le même angle avec un siècle d’écart. L’étroitesse de la rue a été reconstituée pour bien se rendre compte à quoi elle pouvait ressembler. La piste cyclable, la rangée d’arbres et la voie de stationnement ont bien sûr été possibles qu’après l’élargissement de la rue…

Montage avant/après de la rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen

VOIR AUSSI : Tous les articles sur la rue de Paris

2 commentaires

  1. COMMENTAIRE FACEBOOK :
    Ghislaine Milon ► Merci infiniment pour ces photos, pleines de souvenirs pour moi, j’ai habité rue Sevestre de 1945 à 1951, j’avais 6 ans et je suis allée à l’école Jean Jaurès jusqu’à mes 14 ans. Le 19 avril 1944, jour du grand bombardement, nous habitions rue Hyacinthe Ménager, et nous nous en sommes sortis sains et saufs, mes parents, ma grand mère, mon jeune frère et moi, je garde des souvenirs très précis, malgré mon jeune âge

Écrivez un commentaire ou un témoignage en réaction à cet article :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.