Architectures remarquables dans le quartier des Bruyères

Architecturalement, le quartier de Sotteville compris entre l’avenue des Canadiens et la rue du Madrillet est remarquable…
En effet, entre 1880 et 1930, à l’époque de l’essor industriel, des cités ouvrières sont construites près des usines (longues lignes de maisons mitoyennes en brique rouges) dans « le bas » de Sotteville, mais les propriétaires plus aisées ont préféré monter ici pour construire leurs villas de luxe dans ce nouveau quartier, moins miséreux et où l’air est plus pur…

La rue Jean-Baptiste Gilbert est réputée pour ses très belles maisons stylées, avec colombages, petits balcons, marquises…

Villas rue Jean-Baptiste Gilbert à Sotteville-lès-Rouen

En s’attardant sur ces façades, on y découvre une foule de détails comme l’année de construction

Rue Jean-Baptiste Gilbert à Sotteville-lès-Rouen

ou de faïences décoratives :

Décoration céramique Villas rue Jean-Baptiste Gilbert à Sotteville-lès-Rouen

Rue de la Nation, la façade de la maison construite en 1936 et nommée « Mon Désir » est incrustée de tessons d’assiettes :

Maison "Mon désir" rue de la Nation à Sotteville-lès-Rouen

Tessons d'assiette rue de la Nation à Sotteville-lès-Rouen

Des artifices ont parfois été ajoutés aux maisons, comme ici rue de la Nation

Oriol sur belle maison rue de la Nation à Sotteville-lès-Rouen

ou rue Louis Loisel :

Villa à colombages rue Louis Loisel - Sotteville-lès-Rouen

Les villas de l’avenue des Canadiens sont tout aussi remarquables :

Villas avenue des Canadiens à Sotteville-lès-Rouen

Très belle maison avenue des Canadiens à Sotteville-lès-Rouen

Dans un tout autre style, neuf baraquements provisoires rue Gabrielle Méret qui avaient servi à reloger des familles après les bombardements de la seconde guerre mondiale (on en comptait 570 dans tout Sotteville), sont finalement devenus définitifs :

Rue Gabrielle Meret : Baraquements provisoires (constructions préfébriquées) suite aux bombardements de Sotteville-lès-Rouen

Un peu plus excentrée (rue Paul et Victor Marguerite), la « Maison aux coquillages » est célèbre dans le quartier :

Maison aux coquillages rue Marguerite à Sotteville-lès-Rouen

Façade décorée de coquillages

► REVOIR AUSSI : Tous les articles sur le patrimoine sottevillais

2 commentaires

  1. , Épargné par les bombardements, ce quartier bourgeois par excellence était et reste le  » Neuilly de Sotteville. Il mériterait d’être visité en tant que musée architectural…
    Merci de le mettre en valeur. .

Répondre à renegallas Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.