Découvrez l’emplacement réel du Château Blanc…

Voici une carte postale du fameux « Château Blanc » qui s’appelait « Château du Madrillet ». De plus, si vous regardez bien, on le situait à Sotteville-lès-Rouen, alors qu’il était en réalité sur le territoire de Saint Étienne du Rouvray… Ce n’est certainement pas une erreur car c’est aussi marqué comme cela sur d’autres cartes. Alors pourquoi ?

Le château du Madrillet dit "Château Blanc" à Sotteville-lès-Rouen mais en réalité à Saint Étienne du Rouvray

Puisque le secteur était très peu urbanisé au début du XXème siècle et que c’était surtout les sottevillais qui le fréquentaient, ils ont dû se l’approprier… En effet, ils avaient l’habitude d’emprunter la rue du Madrillet pour se rendre à la forêt lors de leur promenade dominicale. Le château marquait le bout de la rue et la lisière de la forêt :

Le Madrillet (château Blanc) - Saint Etienne du Rouvray

Le château a été démoli au milieu des années 50, et si on compare avec une vue actuelle, on se rend compte que c’est l’AFPA (centre de formation) qui l’a remplacé.
De plus, le quartier dit « du Château Blanc » construit ensuite, est en fait excentré par rapport à l’emplacement de l’ancien château :

Rue du Madrillet et château Blanc - Saint Etienne du Rouvray

Voici ces mêmes vues, mais plus détaillées. On reconnait bien la forme du parc du château et, formant un virage, la rue du Madrillet marque toujours actuellement le contour de celui-ci :

Le château du Madrillet - Saint Etienne du Rouvray

Vue aérienne de l'AFPA - Saint Etienne du Rouvray

Le fameux virage. On peut donc imaginer le château pile en face, juste derrière les arbres :

Rue du Madrillet - Saint Etienne du Rouvray

6 commentaires

  1. Merci Laurent, de ces précisions sur l’emplacement du Château Blanc disparu qui a enchanté mon enfance. Mais n’était-il pas en fait sur le territoire de la commune de St Étienne ? Et que sait-on de ses origines, à quelle famille appartenait-il ? Quel en fut l’usage ?

  2. Je peux, modestement, amener des éléments de réponses à cette question : il y avait une certaine unité de vie sociale dans le quartier du Madrillet.
    Enfant d’une famille implantée à Sotteville depuis plus d’un siècle, je peux peut témoigner de la vie de ce quartier entre 1945 et 1960. Il faut donc se reporter avant la construction des quartiers « Château blanc » et « Castor » ; à une époque où il y avait peu d’habitations sur St Etienne et où il n’y avait pas de continuité avec St Etienne (dit le vieux ou en bas), époque où nous allions en famille voir les meetings aériens au champ d’aviation (là où est le Zénith) en passant au milieu des prairies.
    Côté Sotteville, il y avait 2 nouveaux quartiers construits après guerre : place Calmette et place de Verdun, quartiers un peu excentrés par rapport au centre de Sotteville.
    Mes grands parents, sinistrés des bombardements d’Avril 1944 et ressortis indemnes de leur cave de la rue cité Grené, venaient d’emménager Rue Max Dormoy (sur Sotteville) dans une maison neuve. En face c’était St Etienne.
    Fidèles catholiques, ils fréquentaient l’église St Thérèse (sur St Etienne) car bien plus proche que les églises de Sotteville.(il y avait peu de voitures …)
    Là était aussi implanté le cinéma du quartier le « Familial » (probablement géré par la paroisse).
    Tout cela ne dit pas pourquoi le Château blanc était dit sur Sotteville, mais cela ne nous choquait pas dans le contexte social.

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s