L’ancienne église de Sotteville-lès-Rouen

De l’église primitive, il n’en reste aucun souvenir. Celle-ci a laissé place à celle que nous appellerons « l’ancienne église » pour la différencier mais il n’en reste aucun vestige non plus, si ce n’est ce dessin de Mauret (1834) :ancienne église sotteville-lès-rouenL’ancienne église a été bénite le 30 avril 1600, mais à cause de la présence de deux dates (1649 et 1658) gravées sous la voûte du chœur on comprend que la construction s’est faite sur plusieurs décennies.
Déjà en 1800, l’église donnait des signes de détérioration, mais c’est en 1841 que son état défectueux fut signalé au conseil municipal. L’architecte missionné conclut qu’elle n’était pas réparable. Le 19 août 1858, le clocher (déjà fragilisé par le tempête de 1802) fut démolit car il manquait de s’écrouler. Mr Bertel, maire, et son conseil décidèrent la construction d’un nouvelle église.
Elle a été détruite en 1863, la même année que la bénédiction de l’église Notre-Dame de l’Assomption, qui l’a donc remplacée.

Quant à l’emplacement de l’ancienne église de Sotteville, il est des plus hasardeux : sur ce plan du « Hameau de l’église », on voit la Rue de l’Eglise (qui correspond à l’actuelle rue Vincent Auriol au bas du pont d’Eauplet) mais pas d’église représentée.
Et puis, P.P. Duchemin nous indique dans son livre que « Jusqu’en 1786, le cimetière de Sotteville était, comme dans la plupart des paroisses, à l’entour de l’église. Mais devenu trop exigu, les trésoriers acquirent d’un sieur Bance une propriété située non loin de là pour faire une nouvelle nécropole. On y accédait par une sente dite du Buet ». Ce deuxième cimetière sera d’ailleurs lui aussi déménagé (à l’emplacement actuel) lors de la construction des ateliers du Chemin de Fer « Buddicum ».
La sente du Buet (actuelle rue Denis Papin dont le tenant a été remanié) est visible sur le plan, et « non loin »de la rue de l’église.
A noter que la rue des Capucins est l’actuelle rue P. Corneille et le « Chemin de Bas Tendant de Saint Etienne à Rouen » (en haut du plan) est l’actuelle rue de Paris.

Edit du 13 juillet 2017, grâce aux remarques de Quentin Gravier :

Sur cet autre extrait de plan (voir l’intégralité) on voit le « Jardin du curé » qui correspond à l’emplacement de l’actuelle église Notre Dame de l’Assomption, et en dessous « Eglise et cimetière » avec le schéma de l’église (à la perspective assez approximative) à l’emplacement de l’actuel pavillon Le Floch de la résidence St Joseph.
La rue de l’église repérée sur le premier plan allait donc bien vers l’église mais sans y mener jusqu’au bout…

L’ancienne église se situait donc juste derrière l’actuelle

plan paroisse sotteville-lès-rouenCe plan de la paroisse n’est pas daté, mais si on zoom sur le plein centre de l’image, on voit l’inscription « Lemonnier ». Or, il y a bien eu un curé de ce nom à Sotteville de 1757 à 1780 (date de sa mort). Si c’est bien le nom du curé qui est mentionné, le plan daterait donc de cette époque…

3 commentaires

  1. Je ne savais pas qu’une telle église avait existé. Heureusement, il y a ce dessin qui nous est resté. Merci pour toutes tes recherches sur le Sotteville d’hier et celui d’aujourd’hui.

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s