Hommage aux soldats australiens décédés aux Bruyères

Réquisitionné par l’armée britannique pendant la première guerre mondiale, l’hippodrome des Bruyères a été transformé à partir du 2 avril 1916 et jusqu’en 1918, en hôpital militaire australien sur sa partie sottevillaise. Près de 90 000 soldats du Commonwealth ont été rapatriés du front pour y être soignés. Il était composé dans un premier temps des tentes, mais la guerre durant, elles ont été remplacées par des baraquements en dur.

Pour rappeler ce moment d’histoire et rendre hommage aux médecins et soldats ayant transité par ce camp cent ans plus tôt, une commémoration a eu lieu le samedi 30 avril 2016 : Après une cérémonie au cimetière Saint Sever où sont inhumés beaucoup d’australiens décédés au camp hospitalier des Bruyères, et les interventions des différents représentants, une plaque commémorative a été dévoilée à l’entrée de l’hippodrome désaffecté depuis 2005 et qui deviendra bientôt « Le Champ libre » (parc naturel urbain) . C’était aussi l’occasion d’une exposition de photos et d’une ambulance…

Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en camp hospitalier australien pendant la première guerre mondiale il ya 100 ans. Photo ambulance d'époque Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en camp hospitalier australien pendant la première guerre mondiale il ya 100 ans. Photo ambulance d'époque Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en camp hospitalier australien pendant la première guerre mondiale il ya 100 ans. Hommage le 30 avril 2016 Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en camp hospitalier australien pendant la première guerre mondiale il ya 100 ans. Hommage le 30 avril 2016 Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en camp hospitalier du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la première guerre mondiale il ya 100 ans. Hommage le 30 avril 2016 Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la première guerre mondiale il ya 100 ans. Hommage le 30 avril 2016 Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la première guerre mondiale il ya 100 ans. Plaque commémorative dévoilée le 30 avril 2016 Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la 14-18 il y a 100 ans. Plaque commémorative dévoilée le 30 avril 2016 Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la 14-18 il y a 100 ans. Exposition de photos

Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la 14-18 il y a 100 ans. Exposition de photos

Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la 14-18 il y a 100 ans. Exposition de photos Voici quelques précisions supplémentaires sur l’hôpital militaire australien des Bruyères (cliquez pour agrandir) :

Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la 14-18 il y a 100 ans. Panneaux de commémoration présentés le 30 avril 2016

Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la 14-18 il y a 100 ans. Panneaux de commémoration présentés le 30 avril 2016

Sotteville-lès-Rouen : L'hippodrome des Bruyères a été transformé en hôpital militaire du Commonwealth (plus précisément australien) pendant la 14-18 il y a 100 ans. Panneaux de commémoration présentés le 30 avril 2016
 

7 commentaires

  1. Beau reportage je ne connaissait pas cette partie de l’histoire
    Au cimetière de sotte ville toute les tombes des poilus ont été détruite par la ville cette année et seront remplacés par des stèles cela mérite une photo et un hommage
    Le frère de mon grand père est mort à verdure le 7 mai 2016 cela va faire 100 ans
    Je lui rends hommage par votre intermédiaire
    M prieur alain

  2. Reportage très intéressant et que je ne connaissais pas et qui expliquelenombre très important de tombes australiennes au cimetière Saint Sever…………….

  3. Bravo et merci, Laurent, pour ce magnifique reportage !

    Et surtout pour la rapidité de la mise en ligne, car c’était hier.

    J’ai habité pendant 26 ans à 200m du « Champs de Courses », et après juin 1940, il a été utilisé comme camp de prisonniers où était enfermé un de mes oncles à qui nous allions porter quelques colis.
    Cordialement
    Bernard

  4. A mon tour de te remercier pour cet intéressant reportage qui m’a permis de connaître une partie de notre histoire avec un grand H.

  5. bonjour
    mon arriere grand pere australien joseph gotzel a eu un enfant né en 1918,
    il etait boulangé dans l’armée je crois ,
    comment retrouver ça trace?
    cdt

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s