La chapelle provisoire Saint Vincent de Paul

L’église Saint Vincent de Paul (385 rue Victor Hugo) a d’abord été qu’une chapelle provisoire bénite le 21 mars 1920…
En effet, l’agglomération s’étendant, il devenait nécessaire de créer un nouveau lieu de culte dans le quartier Quatre-Mares. L’abbé Maurice, curé de Notre Dame de l’Assomption, fit installer sur un terrain acheté à Mr Bertel un baraquement en bois de 30m x 8m pouvant contenir 200 fidèles, récupéré au Madrillet d’un camp anglais de la première guerre mondiale.

Baraquement provisoire église Saint Vincent de Paul

Celui-ci, jusqu’alors connu sous le nom d’Église Notre Dame des Victoires avait été remis à l’abbé Lemaire (qui lui-même l’a remis à l’abbé Duval, premier déservant de cette nouvelle église) contre la célébration, une fois par mois in perpetuo, de la Sainte Messe pour le repos de l’âme des britanniques inhumés à la Base de Rouen, pour tous ceux qui ont fait usage de cette chapelle et pour ses bienfaiteurs.

Lettre abbé Lemaire

Baraquement en bois provisoire église Saint Vincent de Paul

Intérieur de la chapelle provisoire Saint Vincent de Paul

Le 12 août 1924, cette chapelle fut érigée en église paroissiale. Le premier curé fut l’abbé Avisse. Mais l’urbanisation du quartier s’intensifiant, la chapelle devenant rapidement insuffisante et présentant aussi des problèmes d’étanchéité, celui-ci travailla à grouper les premiers fonds pour construire une église en ciment. Décédé le 13 janvier 1928, c’est son successeur, l’abbé Quilan qui prit le relais. Il multiplia ses démarches et ses quêtes pour construire l’église que nous connaissons aujourd’hui.

Ainsi, le 22 février 1929, des paroissiens ont déplacé la chapelle 50 mètres plus loin pour construire la nouvelle église au même emplacement. Pour cela, on la suspendit sur une plate-forme constituée de rails de chemin de fer reposant par l’intermédiaire de rouleaux sur un double chemin de madriers :

Déplacement chapelle provisoire église Saint Vincent de Paul

Déplacement chapelle provisoire église Saint Vincent de Paul

L’abbé Quilan fit commencer les travaux en février 1929 (par l’entrepreneur Georges Lanfry et sur les plans de l’architecte Raoul Lagnel).
Le 17 mars 1929, la première pierre de l’église Saint Vincent de Paul fut posée par Mgr Du Bois de la  Villerabel, archevêque de Rouen :

Premiere pierre église Saint Vincent de Paul

Première pierre église Saint Vincent de Paul

Voici l’église Saint Vincent de Paul telle que nous la connaissons aujourd’hui… Mais nous avons fait un énorme saut dans le temps, cet article se focalisant sur le baraquement provisoire. Vous pouvez donc relire la présentation de l’église et toute son histoire.

VOIR AUSSI : Tous les articles sur l’église St Vincent de Paul

3 commentaires

  1. Merci pour ce document sur l’histoire de nos quartiers. L’identité de SOTTEVILLE s’est construite aussi au sein de ses différents espaces du quotidien.

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.