Le réseau des anciens tramways de Rouen (1877-1953)

Les premiers tramways furent mis en service le 29 décembre 1877. Sur certaines lignes, la traction était effectuée par des locomotives à vapeur, sur d’autres par des chevaux. Mais les inconvénients de la traction à vapeur (coûteux, polluant, bruyant…) firent qu’en 1884 il ne restait plus que des tramways hippomobiles. Le réseau de la Compagnie des Tramways de Rouen (CTR) a ensuite été électrifié et les premières rames électriques y circulèrent à partir de 22 janvier 1896.
Le réseau ferré traversait les communes de l’agglomération de Rouen. Les lignes ont été prolongées petit à petit, pour atteindre une distance totale de 85,7 kms, ce qui en faisait l’un des plus longs réseaux de tramway de l’époque.
La dernière rame fut retirée de la circulation le 28 février 1953 en raison des dégâts matériels dus aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale et laissa place aux trolleybus et aux autobus.
Le tramway renait sur l’agglomération de Rouen en 1994, sous le nom de Métro mais sur un réseau bien moindre…

Plan de réseau de l’ancien tramway de Rouen ▼

Plan Tramway RouenLe réseau de la CTR desservait Sotteville avec 2 lignes :
• L’une venant de Rouen via la rue d’Elbeuf et ayant pour terminus la place du Trianon (prolongée en 1910 jusqu’au Champ de Courses). Le dépôt des tramways était justement situé place du Trianon.
• La principale ligne traversant le centre-ville (de l’époque) via la place Voltaire, la rue Pierre Corneille, la rue de Paris, et se terminait à Quatre-Mares dans un premier temps puis prolongée vers St Etienne du Rouvray.

Le Tramway place Voltaire ▼

Tramway place Voltaire à Sotteville-lès-RouenLe tramway place de la Liberté (carrefour des rues Corneille et de Paris) ▼

Tramway place de la Liberté à Sotteville-lès-RouenDes lignes connexes s’ajoutaient au réseau de la CTR, comme le tramway de Bonsecours, le funiculaire de Bonsecours, et le tramway du Trianon…

LE TRAMWAY DU TRIANON :

La ligne 4 de la Compagnie de Tramway de Rouen avait pour terminus le rond-point du Trianon et, las d’attendre que la compagnie la prolonge jusqu’au rond-point des Bruyères, Mr Hullin (propriétaire du Château des Bruyères) demanda la concession d’une ligne de 2200m le long de la rue d’Elbeuf, qui fut mise en service en 1906. Puis ce « Tramway du Trianon » a été prolongé de 800m jusqu’au rond-point du Madrillet, à l’orée de la forêt du Rouvray pour la promenade dominicale.
Malheureusement, cette ligne indépendante et très peu rentable a été fermée en 1908.

Plan du Tramway du Trianon ▼

Plan de tramway Trianon Sotteville-lès-RouenLe tramway à vapeur « du Trianon » à son terminus place du Trianon (nommé rond-point du Jardin des Plantes plus tard). On aperçoit de l’autre côté de la place le tramway de la CTR, lui aussi à son terminus, mais partant à l’inverse (vers Rouen) ▼

Tramway du Trianon à Sotteville-lès-RouenLE TRAMWAY DE BONSECOURS : A l’arrière plan, on aperçoit les prairies de Sotteville. Celles-ci vont devenir la zone industrielle ▼

Tramway Bonsecours

VOIR AUSSI :

Plus de détails sur l’ancien tramway de Rouen

Tous les articles sur l’ancien tramway, et d’autres photos

Un commentaire

Ecrivez un commentaire ou témoignage à ce sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s